Ce site n'a aucun lien avec la course de vélo du tour du haut var. Le nouveau site est : https://www.tour06-83.com/.

Le Var et en particulier le haut var sont un formidable terrain de jeu pour les cyclistes. Tout y est dénivelé, longues routes, routes escarpées etc. De nombreux cyclistes professionnels s'entraînent dans la région.

Le cyclisme est ma passion

toute passion ne vaut que si elle est partagée.

Le 45e Tour Cycliste International du Haut Var Matin sera, cette fois encore, le lien entre toutes les composantes de notre beau département si contrasté.

Le grand départ étant fixé au Cannet des Maures, il traversera les châtaigneraies de ce massif montagneux pour rejoindre rapidement les senteurs douces du mimosa de notre côte méditerranéenne.

Le lendemain, ce sont les oliveraies de la Dracénie et du Pays de Fayence qui seront parcourues, sans oublier, bien plus haut, la garrigue de thym et de sarriette du Haut Var, avec, pour clore ce périple floral, un magnifique bouquet de mimosa, celui que brandira le vainqueur. Mais ce lien n’est pas que botanique, il est aussi et surtout humain. Le THVM, c’est cette chaleur qui se répand tout le long du parcours, comme un printemps en avance sur le calendrier ; c’est cette foule enthousiaste, dans les villes, les villages, les hameaux qu’il traverse, où chaque année plus nombreux,

hommes, femmes, enfants, connaisseurs ou simples amateurs, viennent encourager les forçats de la route. Ce sont aussi ces villes étapes qui, encore engourdies par le froid hivernal, connaissent soudain, grâce à cette manifestation, un regain de vie et d’animation.

Une pensée pleine de gratitude, une fois de plus, pour le père de cette magnifique initiative, Moïse PUGIGNIER à qui nous consacrerons un sprint au niveau de Seillans.

La première étape, la « sudiste », longue de 152,7 Kms, sera sans doute l’occasion pour les sprinters de mettre en évidence leur forme actuelle, et se terminera en beauté dans le cadre magnifique de La Croix Valmer, avec un circuit final cinq fois bouclé.

La seconde, la « nordiste » fera la part belle aux grimpeurs, avec 207 Kms d’une route souvent sinueuse et quelques tronçons de choix, comme la célèbre côte des Tuilières, le redouté mur de Montauroux et ses 22%, la montée de Tourrettes-Fayence et ses 26%, tous ces sommets deux fois conquis, ou encore le col de Mons, le « toit du Haut Var ».

Une fois de plus, cette manifestation de début de saison, synthèse entre plaine et montagne, permettra de mesurer les forces en présence.

Nous l’avons dit, THVM est aussi une aventure sportive et humaine, il a aussi de la mémoire. Ainsi, à Draguignan, le village de départ portera-t-il le nom de « Hervé JUBELIN », dont l’établissement apporta et apportera encore cette année une aide généreuse et efficace. Un émouvant hommage sera aussi rendu à un ami du Tour, Jacques ALLET qui assura une coopération sans faille, à l’occasion d’un sprint organisé au cœur de sa ville.

Cette version 2013 sera, n’en doutons pas, à la hauteur de sa réputation, suscitant l’admiration d’une foule chaque année plus nombreuse, plébiscitant ce sport du dépassement par excellence, qui allie courage, force, ténacité et donne du bonheur au public. Nous ignorons à cette heure, qui, parmi les 160 participants, l’emportera, mais celui-ci affichera à son palmarès, un titre de valeur, arraché dans une course désormais mythique.