EDITORIAL Par Serge Pascal

Photo : Président et Organisateur - Tour du Haut-Var Matin

 

Sur la ligne d'arrivée

Plus qu’une manifestation sportive, le Tour du Haut Var est une aventure humaine.

En prenant la suite de son fondateur Moïse PUGINIER, je m’étais engagé à l’amener jusqu’à son 40e anniversaire... J’en ai assuré l’an dernier la 50e version. Le contrat était largement rempli et il était temps pour moi de « passer le relais ».

Ce témoin, je le passe aujourd’hui après 14 années de bons et loyaux services, maissurtout de passion. Le Groupe Nice-Matin était à mes yeux le mieux placé pour reprendre le flambeau. Depuis longtemps en effet, l’OCCV que je préside et Var-Matin/Nice-Matin assuraient le succès de cette manifestation, dans un esprit amical et constructif.

A la demande du Pdg de Nice-Matin, je continue cependant d’assurer la direction technique de la course. Je ne peux que me féliciter d’autant que notre Tour change de braquet : trois et non plus deux étapes avec un grand départ dans les Alpes-Maritimes.

La 1ère étape reliera en 154,2 km la ville de Vence à Mandelieu. Puis nous retrouverons les terres varoises entre Le Cannet des Maures-Mons. Quant à la dernière journée, elle constituera un moment fort de la compétition avec une arrivée en apothéose au sommet du mythique Mont Faron. Voilà les signes tangibles d’une manifestation qui prospère.

Je tiens, en tant que Directeur Technique, à remercier tous les élus qui nous accueillent : Maires, Conseillers Départementaux et Régionaux, Présidents des Communautés de Communes, les nombreux partenaires, mais aussi les centaines de bénévoles, sans oublier ma garde rapprochée.

Si le sport cycliste perdure, c’est parce qu’il convoque ce qu’il y a de noble en chacun de nous : le courage, la ténacité, la loyauté et la solidarité. Cette année encore, le Tour du Haut Var en sera le témoignage tangible.

Bon Tour du Haut Var 2019 !

Serge PASCAL

Président et Organisateur
du Tour Cycliste International du Haut-Var Matin