EDITORIAL Par Serge Pascal

Photo : Président et Organisateur - Tour du Haut-Var Matin

 

La Flamme Rouge...

Mesdames et messieurs, chers amis sportifs,

Voilà la flamme rouge du dernier kilomètre en vue. C’est pour tout coureur un instant palpitant, au cours duquel tout va se jouer, où il faut jeter toutes les forces qui restent dans la bataille, et franchir la ligne d’arrivée. 

Ma ligne d’arrivée, ce sera la 50e version du Tour du Haut Var-Matin. Pour cette année, la 49e constitue le passage de la flamme, et c’est la même passion que les coureurs qui m’anime.

Comme eux, j’ai une équipe : mes proches collaborateurs que je salue, j’ai un soutien logistique considérable sans qui rien ne serait possible ; je veux parler des nombreux partenaires, entreprises et amis. Il y a également les personnalités indéfectibles, et je tiens à remercier une fois encore Monsieur Richard STRAMBIO, maire de Draguignan, Monsieur Olivier AUDIBERT-TROIN, député et Président de la Communauté d’Agglomération Dracénoise, Monsieur René UGO, maire de SEILLANS et Président de la Communauté de communes Pays de Fayence, Monsieur Jean Luc LONGOUR, maire du Cannet des Maures et Président de la Communauté de Communes Coeur du Var, Monsieur Nicolas MARTEL, maire de St Paul en forêt, sans oublier les maires de toutes les communes traversées.

Il y a enfin les centaines de bénévoles, animés par le seul amour du cyclisme et de l’entraide.

La première étape du samedi 18 février partira du Cannet des Maures, qui représente désormais un site incontournable de notre course. Le parcours de 153,7 kms est semblable à celui de l’an dernier, à quelques exceptions près, comme l’évitement du Plan de la Tour, compensé par un passage à La Motte et, en Pays de Fayence, la boucle Montauroux-Callian qui se fera via le domaine des Terres Blanches. Sont prévus dans ce parcours 2 passages sur la ligne d’arrivée, 3 sprints dont 2 dédiés à Moïse PUGINIER.

La deuxième étape, du dimanche 19 février, sera strictement identique à la version 2016 et aura comme de coutume, Draguignan comme point de départ et d’arrivée, car je ne saurais concevoir qu’il en soit autrement.

Les 200 kms traverseront dans une boucle répétée, les villages d’Ampus, Tourtour, Villecroze, Salerne et Flayosc, puis la boucle Est reliera Châteaudouble, Figanières, avec le traditionnel circuit terminal composé de 3 passages sur la ligne d’arrivée, sous l’arbitrage de la redoutée côte des Tuilières.

Plus roulant le premier jour, plus accidenté le second, le parcours de cette 49ème version du THVM est très ouvert et nous promet cette année encore de belles batailles.

Bien malin est celui qui pourra livrer à l’avance le nom du vainqueur parmi les grandes équipes en lice.

Le Tour du Haut Var-Matin est bien sûr une compétition de haut niveau. Mais c’est aussi une fête qui rassemble des milliers d’amateurs le long de nos routes et dans nos ville-étapes. C’est aussi la célébration des vraies valeurs sportives.

Je n’ai, cette année encore, aucun doute sur le succès de cette 49ème version, tant sur le plan humain que sur le plan sportif.

Bonne course à tous.

Serge PASCAL

Président et Organisateur
du Tour Cycliste International du Haut-Var Matin